Eric Brunson puissance 4 !

La 44e édition du Rallye Côte Fleurie a de nouveau consacré Éric Brunson qui signe ainsi sa quatrième victoire dans l’épreuve. Le Normand a pris la pleine mesure de sa nouvelle voiture, une Ford Fiesta WRC, en devançant Stéphane Pustelnik (Peugeot 207 S2000) et Pierre Ragues (Skoda Fabia S2000).

En ajoutant une quatrième victoire à son palmarès à la « Côte Fleurie », Éric Brunson a envoyé un message fort à ses concurrents du Championnat de France des Rallyes avant la première manche au Touquet le 14/15 mars.

Le pilote normand a en effet parfaitement appréhendé sa nouvelle voiture, une Ford Fiesta WRC, après la vente cet hiver de sa Subara Impreza. En signant six temps scratchs, il s’est construit une confortable avance que ses poursuivants n’ont jamais pu reprendre. « Nous avons pris beaucoup de plaisir sur ce rallye même si les routes étaient grasses. Dommage que la dernière spéciale soit neutralisée mais ça reste un beau rallye. Nous avons bien travaillé. »

Deuxième à 1 minute et 29 secondes, Stéphane Pustelnik n’a jamais pu revenir à la hauteur de Brunson. Mais la surprise de ce rallye est venue d’un autre concurrent, en la personne de Pierre Ragues.

Pour son premier rallye, il a brillamment terminé troisième au volant d’une Skoda Fabia S2000. Champion 2013 en ELMS avec Alpine, le Normand a parfaitement maitrisé son sujet ce week-end, bien aidé par son copilote et père Marcel Ragues. « Quel rallye ! Nous avons vraiment apprécié de participer à ce week-end. Finir sur le podium pour mon premier rallye est vraiment un rêve. C’est un résultat fantastique. Les conditions n’étaient pas faciles même si les routes étaient sèches. Nous avons fait des temps incroyables en étant régulièrement dans le top 3. C’est un vrai exploit d’être sur le podium. J’espère que j’aurai d’autres occasions de rouler en rallye. »

Sébastien Alemany (Peugeot 207 S2000) et Hervé Knapick (Peugeot 206 WRC) complètent le top 5. Classement Rallye Côte Fleurie

  1. E. Brunson 1 :02 :52.6
  2. Stéphane Pustelnik +1 :11.2
  3. Pierre Ragues
  4. Sébastien Alemany + 1 :59 :4
  5. Hervé Knapick.